Rechercher
  • Rémi

Supporters, à nous de jouer !


Vous n'apprendrez rien si l'on vous dit que chaque maillon dans un club est d'une importance capitale. Si l'on en retire ne serait-ce qu'un seul, c'est l'édifice tout entier qui se retrouve fragilisé. Nous, supporters, constituons l'un de ces maillons. Pas n'importe lequel puisque nous sommes celui qui, au moins pendant les 80 minutes que dure un match de rugby, a un rôle tout à fait visible et primordial : celui de tout donner pour transmettre à nos joueurs notre force, notre envie et notre détermination.


Sans supporter, un club ne trouvera jamais d'âme, de profondeur, d'histoire. Les supporters sont tout simplement essentiels dans la vie d'un club et d'une équipe. Les joueurs eux-mêmes le disent et s'accordent à penser que notre présence est un élément qui peut être déclencheur de grandes performances.

Sans vouloir trop tirer sur la corde sensible, qui n'a pas en mémoire ces rencontres fabuleuses où l'engouement du public faisait à lui seul chavirer l'issue de la rencontre ? Qui ne se souvient pas de ces matchs passés sous la pluie à encourager notre équipe, parfois loin d'être favorite, pour la porter jusqu'à une victoire qui semblait inespérée ?

À cette époque pourtant, l'objectif était uniquement de prendre du plaisir derrière nos joueurs. Le seul but affiché était celui de montrer notre fierté de soutenir cette équipe au maillot ciel et blanc, qui a fait rêver tant de générations et d'enfants. Ce maillot qui, aujourd'hui encore, est reconnu partout en France, au même titre que son hymne phare, repris dans tous les stades de l'hexagone. Cette notoriété dans le monde professionnel ne s'est pas construite grâce aux titres, loin s'en faut - sans mettre de côté bien entendu cette magnifique victoire en finale de Pro D2, qui nous a permis de retrouver le Top 14 une saison à peine après l'avoir quitté. Non, cette notoriété s'est en grande partie acquise grâce aux supporters et à leur incroyable ferveur. Un match vivant est avant tout un match bruyant ... et il ne peut être bruyant que si les spectateurs en tribune se mettent en tête de devenir supporters.


Bien évidemment, la qualité du jeu proposé rend plus ou moins aisée la capacité à se démener dans les tribunes, nous en convenons tout à fait. Cependant, n'est-ce pas justement quand le jeu n'est pas entièrement satisfaisant que l'on retrouve les supporters viscéralement attachés à leur club et à leurs couleurs ? La difficulté exacerbe les tensions mais aussi les sentiments. Aujourd'hui en Pro D2, l'Aviron Bayonnais ne connait plus les foules d'il y a quelques saisons en Top 14, quand le stade était à guichets fermés avec près de 18.000 personnes dans les travées de Jean Dauger. Il y a toutefois encore une manne de supporters bien présents, qui se déplacent systématiquement pour soutenir les txuri urdin. Et nous ne pouvons que nous en féliciter.

Nous avons notre rôle à jouer sur chaque rencontre. Qu'il fasse beau ou qu'il pleuve, il n'y a là aucune différence. Chanter en tribunes n'est pas une honte et ne doit pas être une curiosité : les tribunes vivantes sont les tribunes qui chantent. Comment être en mesure d'exiger de la vie sur le terrain s'il n'y en a pas en tribunes ?

Soyons les premiers derrières nos joueurs, même quand le temps ne s'y prête pas forcément. Nous aurons d'autant plus de légitimité à nous plaindre lorsque les résultats ne seront pas à la hauteur de nos attentes. Jouons pleinement notre statut de supporters, et non pas de spectateurs, et rendons au stade Jean Dauger son âme, sa notoriété. Rendons aux tribunes leurs couleurs, au stade sa ferveur, aux joueurs leur fierté. Il n'y a pas d'équipe sans supporters impliqués.

Nous avons la chance d'avoir à Bayonne un public de passionnés, et non pas un public fabriqué comme ce peut être le cas par endroits. Servons-nous de cette force pour retrouver nos lettres de noblesse, pour retrouver cette ferveur qui a fait notre notoriété.

Nous ne croyons pas que l'Aviron s'essouffle, bien sur que non. Nous croyons au contraire qu'il y a tout pour réveiller l'ardeur qui sommeille en chacun de nous, la passion, l'amour des couleurs. Supporters, réveillons-nous et faisons du stade Jean Dauger la forteresse qu'elle fut par le passé ! Enfilez vos maillots, amenez vos drapeaux ! Supporters, à nous de jouer !


0 vue
  • Facebook App Icon
  • Instagram App Icon
  • Twitter App Icon

© 2020 - Bayonnais d'Origine Certifiée